Stériliser son chien

Publié le : 11/12/2018 10:39:16
Catégories : CHIEN AU QUOTIDIEN

Stériliser son chien

La stérilisation chez le chien concerne aussi bien les mâles que les femelles. Choisir de stériliser son chien ou sa chienne est une décision importante à l’heure où l’on souhaite s’inscrire dans une démarche responsable d’heureux propriétaire de canidé. Si vous ne souhaitez pas faire reproduire votre animal, la question de la stérilisation se pose à un moment donné dans votre vie de “dog owner”. De fait, il s’agit de connaître les enjeux de cette intervention chirurgicale qui de façon définitive, empêche votre chien d’avoir des petits. Quels sont les avantages et les inconvénients de cet acte ? Que devez vous savoir et quels changements possibles que votre chien connaîtra suite à cette intervention ? À suivre, des informations qui nous l’espérons, pourront correctement vous renseigner avant de vous lancer. Cet article s’adresse également aux personnes qui n’ont pas encore de chien, afin de les aider à sauter le pas de l’adoption !

Définition de la stérilisation

La stérilisation est un état qui physiologiquement empêche de procréer. Cet état résulte de ce que l’on appelle la “castration”. La castration est matérialisée par l’ablation des testicules chez les mâles, et la suppression des ovaires chez la femelle. Ces méthodes s’effectuent de façon chirurgicale, ainsi c’est votre vétérinaire qui procède à un acte médical sous anesthésie générale. Cela signifie que l’animal est inapte à se reproduire et ce de façon irréversible. Il faut savoir toutefois que la stérilisation peut être ponctuelle, ou tout au moins durant un certain laps de temps. On sort de la notion de stérilisation chirurgicale, et l’on envisage ce que l’on appelle une castration chimique. Détails à ce sujet un peu plus loin dans le texte…

Les méthodes de stérilisation chez le chien et chez la chienne

Monsieur Chien

Chez le mâle, deux solutions peuvent être envisagées. Le vétérinaire pourra vous proposer de stériliser votre animal soit chirurgicalement et donc de manière irrévocable, soit chimiquement et donc de manière transitoire. La castration chirurgicale est simple : sous anesthésie générale, votre vétérinaire va procéder à l’ablation des testicules. Cette intervention nécessite plusieurs pré requis : l’animal doit être à jeun depuis la veille de l’opération, il a cependant le droit de boire. Il ne suffit que de quelques minutes au vétérinaire pour retirer les testicules, puis les suturer. Anti inflammatoires et anti douleurs complèteront l’intervention, afin de limiter toute sensation de douleur et complications post chirurgicales. Il est cependant préconisé que le chien durant une dizaine de jours n’ait pas accès à la plaie. On évite alors tout désagrément annexe en l’empêchant de lécher ou gratter la plaie. La collerette constitue le meilleur dispositif, même si votre toutou vous fait ses yeux implorants et amoureux… Si un retrait de points est nécessaire, vous pouvez vous rendre chez votre vétérinaire qui en quelques secondes pourra en même temps examiner la cicatrisation. La castration chimique est autrement différente : ni anesthésie ni plaie ni douleur, mais des effets limités dans le temps. Deux procédés de castration chimique existent : l’injection d’un implant ou bien l’injection de progestaneses. L’implant est bien toléré, rapide à mettre en place, et efficace pendant minimum 6 mois (jusqu’à 1 an). L’implant libère une toute petite quantité d’une hormone appelée desloréline. Celle ci inhibe la zone hypothalamo-hypophysaire du cerveau du chien, et empêche de fait la sécrétion des hormones sexuelles. Après plusieurs semaines sous implant, le chien perd ses réflexes et comportements mâles. Les effets de l’implant se dissipent au bout de plusieurs mois et le toutou retrouve toutes ses capacités reproductrices. Le principe est exactement le même que l’implant contraceptif proposé aux femmes, si ce n’est que ce ne sont évidemment pas les mêmes hormones ni la même durée de libération, et que c’est implant est en fait uniquement proposé aux chiens mâles.  

La seconde application en matière de castration chimique s’effectue également par injections. Elle s’exécute avec des progestatifs, mais n’est efficace que jusqu’à 3 semaines et comporte un grand risque d’effets secondaires. Des changements comportementaux peuvent notamment survenir, ainsi que des hypertrophies de l’appareil génital.

Madame chien

Au même titre que pour les mâles, les femelles peuvent être stérilisées de façon chirurgicale et chimique. Dans la digne continuité protocolaire attendue pour toute opération, une chienne candidate à la stérilisation chirurgicale devra arriver à jeun à la clinique vétérinaire, et sera opérée sous anesthésie générale. Le praticien procède à une petite incision dans l’abdomen de l’animal et retire les ovaires. C’est bien souvent grâce à un bistouri électrique que l’ablation est faite. Cela permet de limiter les sutures. La cautérisation est de surcroît un moyen très judicieux de passer à côté d’une éventuelle infection. Comme pour messieurs les toutous, anti douleur et anti inflammatoires seront prescrits par la suite pour une dizaine de jours. Le retrait des points s’effectue en clinique en un rien de temps. Pour les sujets âgés, chez qui le vétérinaire constate un utérus abîmé ou “malade”, l’ovario-hystérectomie est préconisée. C’est à dire que la totalité de l’appareil reproducteur est supprimé. Cela ne se pratique pas sur les chiennes ne présentant aucune anomalie localisée à cet endroit. Pour les propriétaires qui désirent garder la possibilité de faire reproduire leur chienne, la stérilisation ponctuelle est proposée. Grâce à des injections d’hormones, votre animal dispose d’une contraception pour une durée déterminée (environ 4 à 6 mois). La pilule contraceptive constitue également une alternative. La vigilance est de mise pour ces deux solutions. Malheureusement, en passant par la méthode des injections ou de la pilule contraceptive, il peut arriver que la chienne subisse des effets secondaires compliqués. Des tumeurs mammaires, des désagréments au niveau de l’utérus, peuvent être rencontrés suite à ces méthodes de contraception/stérilisation ponctuelle. La surveillance est donc indispensable.

À quel moment est-il judicieux de stériliser son chien ou sa chienne ?

Dans l’idéal et si l’heureux propriétaire souhaite faire stériliser son chien mâle, il est conseillé de procéder à la castration avant la puberté. Cela signifie qu’en fonction de la taille du chien, la castration peut s’envisager entre 6 et 11 mois. Un petit toutou est mature sexuellement plus tôt qu’un grand gabarit. Cette logique vaut également pour les femelles. Si une stérilisation définitive est au programme, c’est avant les premières chaleurs que mademoiselle doit se rendre au bloc opératoire. Votre vétérinaire saura vous conseiller sur le moment approprié, au fil des consultations de rigueur auxquelles le jeune chien est assujetti.

Combien coûte une castration ? Une ovariectomie ? Une stérilisation ponctuelle ?

Bien évidemment, chaque clinique vétérinaire est libre de pratiquer les tarifs qu’elle souhaite. Toutefois, on constate une fourchette globale et le delta entre les prix est fonction du poids de l’animal. Una castration de chien peut représenter des sommes allant d’une centaine à 180 euros environ. L’ovariectomie quant à elle représente un coût pouvant aller d’environ 215 euros à 280/350 euros. À noter que l’intervention pour mesdames toutous sera plus onéreuse si la puberté a d’ores et déjà fait son oeuvre.

Les méthodes de stérilisation ponctuelles/médicamenteuses sont moins chères. Pour avoir un ordre d’idée :

L’implant de castration chimique coûte entre 75 et 110 euros (à renouveler tous les 6 mois ou un 1 an). L’injection d’hormones pour les femelles peut coûter de 45 à 80 euros par injection. La pilule contraceptive, elle aussi adressée aux femelles coûte entre 20/25 et 50 euros par mois en moyenne.

Comment évolue votre chien suite à une stérilisation ?

D’un point de vue positif, un chien stérilisé n’essuyera à priori pas de vagues comportementales. N’ayant pas nécessairement connu les joies de la virilité ou de la maturité sexuelle, un(e) chien(ne) castré/stérilisée mène typiquement sa vie bien calmement. Procéder de la sorte permet également de limiter les risques de fugues, et certaines attitudes agressives. En revanche, un animal stérilisé est plus disposé à l’embonpoint. Cela induit parfois de le/la soumettre à plus d’exercice que d’ordinaire. D’autre part, des aliments spécialement dédiés aux chiens stérilisés sont disponibles sur le marché. Cette alimentation adaptée aura l’avantage de limiter la prise de poids. Les chiennes stérilisées sur le tard, suite à raisons médicales (type pyomètre : infection de l’utérus) comportent un risque d’incontinence. Si votre chien fait montre d’agressivité ou s’il/elle fugue régulièrement, indépendamment de sa maturité sexuelle, ne voyez pas forcément une solution en la stérilisation pour régler ce genre de problème. La réponse à ces situations se trouvera plutôt dans un accompagnement avec un éducateur canin ou un comportementaliste.


Vous hésitez à faire castrer/stériliser votre animal ? Pourquoi ? Vous avez fait stériliser votre chien, quels sont vos retours ? Avez vous des conseils ou suggestions à proposer à tout futur propriétaire ?


Article proposée par ALJ - Cpourlechien.com - ©Tous Droits Réservés





Partager ce contenu

Vous devez être enregistré

Cliquez ici pour vous enregistrer

Ajouter un commentaire